Aix-Marseille-Provence investit sur les énergies de demain ‹ Eco

DECEMBRE 2018 - N°2
Accédez au N°1

Excellence
Cadarache
Aix-Marseille-Provence investit sur les énergies de demain
Le futur bâtiment du BIAM. © Frédéric PERASSO architecte

publication

La Cité des énergies monte en puissance à Cadarache. En avril, le CEA a lancé la construction du nouveau bâtiment de l’Institut de biosciences et biotechnologies d’Aix-Marseille (BIAM), avec le soutien financier de la Métropole. Un investissement dans l’un des programmes parmi les plus prometteurs en termes de développement d’énergies bas-carbone, et un facteur de réussite du projet métropolitain En’Durance Énergies.

En octobre dernier, les élus métropolitains ont réaffirmé le soutien de la Métropole à la Cité des énergies, portée par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et inscrit au contrat de plan État-Région 2015-2020. Le cofinancement de la phase 3, ciblée sur la construction du BIAM, a ainsi été approuvé. Depuis bientôt six mois, les travaux progressent dans les délais prévus, à proximité immédiate du site historique du CEA, sur la commune de Saint-Paul-lez-Durance.

Dès 2020, pas moins de 170 chercheurs, ingénieurs, techniciens et personnels administratifs, aujourd’hui disséminés sur une quinzaine de bâtiments vétustes, s’installeront dans des locaux high-tech, également accessibles à des équipes internationales.

Avec un bâtiment de recherche, un autre dédié aux développements des technologies sur les micro-algues, plantes et bactéries, et une zone d’essaimage pour les chercheurs souhaitant se lancer dans la création d’une start-up, ils auront ainsi accès à tous les équipements permettant la gestation de projets, de la recherche fondamentale jusqu’à l’application et au développement. En favorisant ainsi les partenariats de recherche, le BIAM réunira les conditions idéales d’émergence et de maturation de projets innovants.

Le BIAM en bref

Unité mixte de recherche d’excellence dans le domaine des bioénergies et de l’ingénierie environnementale, l’Institut de biosciences et biotechnologies d’Aix-Marseille s’intéresse aux réponses du vivant aux contraintes environnementales, aux mécanismes de bioconversion de l’énergie et de production de molécules à forte teneur énergétique. Il développe des biotechnologies visant à préserver la qualité de l’environnement et la santé ou à produire des biocarburants.

Le nouveau bâtiment en chiffres

  • 7 500 m² de locaux dont 3 387 m² de tertiaire (bureaux, salles de réunion, conférences…) ;
  • 3 657 m² de laboratoires et plateformes ;
  • 170 collaborateurs ;
  • Un coût prévisionnel de 19,5 M€ HT, cofinancé par l’Europe (Feder), l’État, le CEA, la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches-du-Rhône et la Métropole.

Une concentration d’équipements de pointe

Implanté à moins de 50 mètres du bâtiment de préfiguration de la Cité des énergies, inauguré en 2013, le BIAM constituera une nouvelle brique d’un espace R&D accueillant également, d’ici deux à trois ans, la zone partenariale En’Durance Énergies.

Ce futur pôle d’excellence sur les énergies bas-carbone, porté par la Métropole et le CEA, offrira une zone d’accueil des plus modernes aux entreprises partenaires dont les activités seront adossées aux projets de R&D menés sur le site du CEA. Une concentration d’équipements de pointe mutualisables, de services et d’opportunités qui devraient renforcer l’effet de cluster du CEA Cadarache.

Un levier pour attirer chercheurs, spin-off et investisseurs

L’appui financier d’Aix-Marseille-Provence, partenaire historique de la Cité des énergies, s’inscrit dans sa politique de soutien à la filière d’excellence Énergie-Environnement, inscrit à l’Agenda du développement économique. Un investissement public, parmi d’autres, qui devrait susciter un effet levier et attirer spin-off, start-up, entreprises et créer des emplois. Et une opportunité pour la Métropole de soutenir encore l’innovation, de conforter l’expertise des entreprises du secteur, et d’ancrer durablement cette excellence sur le territoire.

La Cité des énergies
À proximité du site du CEA, mais en dehors des murs, la Cité des énergies ambitionne de promouvoir l’excellence de la recherche et le transfert de technologies dans les domaines de l’énergie solaire, des biotechnologies pour l’énergie et l’environnement et de la cybersécurité. En rapprochant recherche fondamentale de niveau international et recherche finalisée, l’enjeu est de contribuer à améliorer la compétitivité des entreprises locales, le développement des filières industrielles et de conjuguer formation, recherche et industrie pour devenir un pôle incontournable du développement des nouvelles énergies.
4 axes stratégiques

  • le solaire,
  • les smart-grids à grande échelle,
  • l’efficacité énergétique des bâtiments méditerranéens,
  • et la biomasse dont les biocarburants de 3e génération à partir des micro-algues.
En’Durance Énergies
Espace d’accueil dédié aux entreprises partenaires du CEA ou réalisant de la R&D dans les domaines liés aux énergies. Le site s’adresse à des entreprises qui ne sont pas de simples sous-traitants du CEA, mais qui souhaitent s’inscrire dans une démarche de développement d’une activité innovante et qui seraient ainsi intéressées pour installer leurs laboratoires, bureaux, locaux industriels, pilotes, démonstrateurs, zones d’expérimentations ou showroom sur cette zone.
Les entreprises accueillies sur ce site auront la possibilité de louer des locaux ad hoc ou une emprise foncière afin de construire leurs propres bâtiments et/ou locaux techniques avec démonstrateurs.

Contact : helene.barrau@ampmetropole.fr